Les aides pour devenir propriétaire d’un bien immobilier

Publié le 20 June 2023
Les aides pour devenir propriétaire d’un bien immobilier

Les aides pour devenir propriétaire d’un bien immobilier

Prêt à Taux Zéro (PTZ) : accordé sous condition de ressources, le PTZ est un prêt complémentaire et sans intérêts, destiné à l’achat ou à la construction de logements.
Accédez au simulateur de l’ANIL

Prêt Conventionné (PC) : sans condition de ressources, le PC est une aide au crédit immobilier à taux plafonnés (maximum 5,10 % à 5,55 %), à contracter auprès des établissements bancaires conventionnés par l’État
Plus d’infos sur le site du Service Public

Prêt Épargne Logement à partir d’un PEL : crédit immobilier à taux privilégié, le montant du prêt épargne logement dépend des intérêts acquis durant la période d’épargne du PEL.
Plus d’infos sur le site du Service Public

Prêt d’Accession Sociale (PAS) : attribué sous conditions de ressources, ce crédit à taux d’intérêts avantageux (plafonné entre 5,10 % et 5,55 %) peut couvrir la totalité d’une opération immobilière.
Plus d’infos sur le site du Service Public

Prêt Action Logement : ce crédit à taux avantageux (1,5 %) est destiné aux salariés du secteur privé, et peut atteindre jusqu’à 40 000 €.
Plus d’infos sur le site Action Logement

Prêt immobilier : obtenez un crédit immobilier avec les meilleures conditions et un taux optimisé avec  un courtier indépendant et fiable.
Plus d’infos sur Verilor.fr

Prêt Social Location Accession (PSLA) : ce prêt repose sur un contrat de location spécifique, qui permet de louer un bien pendant 4 ans, tout en réglant une avance mensuelle sur l’achat du bien.
Plus d’infos sur Action Logement

Les aides des collectivités locales : prêts à 0 %, subventions… il existe de nombreuses aides proposées par les collectivités locales, visant à faciliter l’accession à la propriété.
Accédez à la carte interactive de l’ANIL

Les aides pour les propriétaires en difficultés

Fonds de Solidarité Logement (FSL) : destiné aux foyers à faibles ressources qui rencontrent des difficultés à se maintenir dans leur logement, le FSL s’adresse aux propriétaires occupants.
Plus d’infos sur les sites de la CAF et de la MSA

Prêts de la CAF : certaines caisses d’allocations familiales proposent des prêts à taux réduits aux foyers à ressources limitées, pour la réalisation de travaux ou l’aménagement de leurs logements.
Plus d’infos sur le site de la CAF

Prêt Sécuri-Pass : crédit à 0 % (hors assurance) d’un montant de 10 200 € maximum, ce prêt est destiné aux employés du secteur privé non agricole qui occupent leur résidence principale depuis plusieurs mois.
Contactez Action Logement pour plus d’infos

Commission de surendettement : les propriétaires dans l’incapacité de rembourser leur emprunt immobilier peuvent saisir gratuitement la commission de surendettement, afin de préserver leurs intérêts.
Contactez la Banque de France pour plus d’infos

Chèque énergie : d’une valeur de 48 € à 277 € suivant les ressources, le chèque énergie vient en aide aux ménages modestes ayant des difficultés à régler leurs factures d’électricité et de gaz.
Testez votre éligibilité

Tarif social de l’eau : une aide automatique adressée aux foyers à revenus modestes, pour le paiement de leurs factures d’eau.
Plus d’infos sur le site ecologie.gouv.fr

Réduction sociale téléphonique : une aide qui permet d’obtenir la réduction de son abonnement téléphonique mensuel via l’opérateur Orange.
Plus d’infos sur le site du Service Public

Les aides pour rénover son bien immobilier

Habiter facile : une aide au financement de travaux visant à adapter un logement à la perte de motricité de ses propriétaires âgés ou handicapés, dans la limite de 7000 € à 10 000 € maximum selon la situation du demandeur.
Plus d’infos sur le site de l’Anah

Habiter sain et Habiter serein : des aides au financement de travaux sanitaires, de confort, ou encore de mise en sécurité d’un logement, dans la limite de 10 000 € à 25 000 € selon l’aide demandée.
Plus d’infos sur le site de l’Anah

Éco-prêt à taux zéro (Éco-PTZ) : sans condition de ressources, ce prêt 0 % permet de financer la rénovation énergétique d’un logement jusqu’à 50 000 €.
Plus d’infos sur le site economie.gouv.fr

Ma PrimeRénov’ : une aide forfaitaire ouverte à tous les ménages pour le financement spécifique de travaux et d’équipements relatifs à l’isolation, au chauffage, et à la ventilation d’un bien immobilier.
Plus d’infos sur le site MaPrimeRénov’

MaPrimeRénov’ Sérénité : destinée aux propriétaires à revenus modestes, cette prime, d’un montant maximum de 15 000 €, intervient pour la rénovation énergétique globale d’un logement visant un gain énergétique de 35 % minimum.
Plus d’infos sur le site MaPrimeRénov’

Certificats d’économie d’énergie (CEE) : primes, prêts à taux bonifié, diagnostics… les entreprises de fourniture d’énergie proposent des aides pour la réalisation de travaux d’économies d’énergie.
Plus d’infos sur le site ecologique-solidaire.gouv.fr

Coup de pouce économies d’énergie : des primes sans conditions de ressources, destinées au financement de travaux de rénovation énergétique, et versées par les entreprises signataires de la Charte « Coup de pouce économies d’énergie ».
Plus d’infos sur le site economie.gouv.fr

Prêt à l’Amélioration de l’Habitat (PAH) : accessible sans conditions de ressources, ce prêt CAF à 1 % couvre jusqu’à 80 % des dépenses générées par les travaux immobiliers, dans la limite du plafond en vigueur.
Plus d’infos sur le site de la CAF

TVA à 5,5 % : une TVA à taux réduit appliquée en cas de travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements achevés depuis plus de 2 ans.
Plus d’infos sur le site economie.gouv.fr

Exonération de taxe foncière : les travaux d’économies d’énergie permettent de bénéficier (sous conditions) d’une exonération temporairement, totale ou partielle, de taxe foncière.
Plus d’infos sur le site de l’ADEME

Réduction d’impôt Denormandie : une réduction d’impôt sur le revenu accordée en cas d’acquisition immobilière à rénover et située dans une ville bénéficiaire du programme Action cœur de ville.
Plus d’infos sur le site economie.gouv.fr

Les aides locales : il existe de nombreuses aides locales pour financer les travaux de rénovation énergétique du parc immobilier français.
Consultez les aides locales via le site de l’ANIL.

Découvrez toutes les aides (à jour) disponibles en France auxquelles vous pouvez prétendre sur aidefinance.fr